Tarifs 2024 : hausse des péages sur l’Autoroute A8 à Nice

Par : Jean-Christophe

Aux abords de la Côte d’Azur et précisément au niveau de Nice, les automobilistes sont amenés à anticiper une modification des frais de déplacement. En effet, la société Vinci Autoroutes a mis en lumière une révision à la hausse des prix des péages de l’Autoroute A8, prenant effet dès le mois de février de l’année 2024. Cette évolution tarifaire, tout en touchant les principaux points de péage de la région, épargne certaines sections couramment parcourues pour des trajets quotidiens, à l’instar du péage de Saint-Isidore.

Hausse programmée sur l’autoroute a8

Identifier les nouveaux coûts de passage pour les usagers de la route est une priorité pour ceux qui empruntent régulièrement l’Autoroute A8. D’après les annonces de Vinci Autoroutes, les péages d’Antibes et de La Turbie subiront une augmentation. Ainsi, si actuellement le tarif est de 3,40 euros à Antibes et de 3 euros à La Turbie, dès l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs, les usagers devront débourser respectivement 3,50 euros et 3,20 euros. Il s’agit donc d’une majoration de 10 et 20 centimes, qui, bien que paraissant mineure, pourrait affecter le budget des conducteurs réguliers.

Ce relèvement tarifaire exclut, toutefois, le péage de Nice Saint-Isidore, élément essentiel pour le contournement de Nice, dont les tarifs ne connaîtront pas de changement. Depuis 2011, le coût demeure inchangé malgré une inflation notée à hauteur de 22%. Cette décision de maintien découle d’une entente avec les services de l’État, suite à une prise de position de l’élu local Éric Ciotti, qui a sollicité une stabilité tarifaire à Pierre Coppey, PDG de Vinci Autoroutes.

Tarifs inchangés pour les trajets courants

La réévaluation des frais de péage ne s’appliquera pas entre Antibes et La Turbie, où les tarifs actuels demeureront en vigueur. Cette constance est assurée dans les deux sens de la route, ce qui souligne l’intention de Vinci Autoroutes de ne pas pénaliser les déplacements du quotidien, notamment les trajets domicile-travail. Les usagers effectuant des parcours de moins de 30 km et 50 km se verront ainsi épargnés, ce qui représente environ 80% et 60% des parcours respectivement. Ces dispositions s’étendent notamment aux itinéraires de contournement de grandes agglomérations telles que Nice, Fréjus et Sisteron.

La tarification sur les échangeurs suivants reste par suite inchangée :

  • Échangeur 44 (Antibes) : 1,70 euro depuis l’Italie, 1,60 euro depuis Aix
  • Échangeur 47 (Villeneuve-Loubet, péage vers l’Italie uniquement) : 0,80 euro
  • Échangeur 48 (Cagnes-sur-Mer, uniquement vers et depuis l’Italie) : 0,70 euro
  • Échangeur 56 (Monaco-Centre via le tunnel de l’A500) : 2,40 euros
  • Échangeur 57 (A8 et A500, La Turbie) : 1,20 euro

Avantages maintenus pour les abonnés

En complément, Vinci Autoroutes maintient certains bénéfices pour les détenteurs d’abonnements Ulys, qui continueront à recevoir une réduction de 30% sur un itinéraire régulier de leur choix grâce à l’abonnement Ulys 30. Cela constitue un atout non négligeable pour ces abonnés, fidélisant ainsi leur clientèle tout en offrant une forme de compensation face à l’inflation générale.

Dans le contexte de cette inflation tarifaire, des réactions politiques se font entendre. Notamment, Christian Estrosi, maire de Nice, a exprimé son opposition franche à cette augmentation qui affecte le pouvoir d’achat des habitants de sa ville et de la métropole. Parallèlement, la députée LR des Alpes-Maritimes, Christelle d’Intorni, prend la problématique à bras-le-corps en proposant une loi pour une équité dans le partage des bénéfices entre l’État et les sociétés gestionnaires d’autoroutes. En visant à ce que les bénéfices de l’État soient redistribués aux usagers sous la forme d’un crédit d’impôt, elle entend ainsi alléger la charge financière des conducteurs.

De nombreux acteurs socio-économiques de la région, y compris des élus locaux et des représentants des usagers, montrent ainsi leur préoccupation face à cette évolution des tarifs qui a d’importantes implications sur le coût de la vie et la mobilité au sein du département des Alpes-Maritimes.

Tableaux des tarifs des péages

Afin de fournir une vision claire et détaillée des tarifs applicables après cette augmentation sur les axes concernés de l’autoroute A8, voici une représentation tabulaire des coûts pour l’année 2024 :

Point de péage à Nice Tarif jusqu’en 2023 (en euros) Tarif à partir de 2024 (en euros)
Antibes (ouest) 3,40 3,50
La Turbie (est) 3,00 3,20
Nice Saint-Isidore 1,50 1,50

Ce tableau met en exergue non seulement l’augmentation prévue pour les péages d’Antibes et de La Turbie mais également la stagnation des tarifs au péage de Nice Saint-Isidore. Cette information est capitale pour les automobilistes réguliers comme pour les visiteurs occasionnels de la région de Nice.

Laisser un commentaire